La bière industrielle en déclin, vrai ou faux?

Ces dernières années ont connu un accroissement massif des brasseries artisanales. Dans certains pays d’Europe, leur nombre a quasiment doublé voire triplé même dans certains cas. Les bières issues de ces brasseries prennent de plus en plus une part importante dans le marché de la bière. La bière industrielle connaît donc une légère baisse de consommation.

Les grandes marques de bières devraient-elles vraiment s’inquiéter de ce phénomène ?

La baisse de consommation de la bière industrielle

Les Français consomment de moins en moins d’alcool. L’achat et leur consommation des vins, des bières et des spiritueux sont en baisse depuis quelques années. La baisse de consommation de la bière industrielle est donc une suite logique. Une autre cause de la baisse de consommation de bières est la hausse de la taxe et l’augmentation des prix de vente des bières.

Toutefois si la bière industrielle connaît depuis plusieurs années une période sombre, les géants industriels peuvent compter sur leur grande capacité de production et leurs prix abordables. Toutefois, une rivale de taille peut leur bloquer la route : la bière artisanale.

La bière artisanale, une place plus importante

Les consommateurs de bières en quête de nouvelles saveurs, de nouveaux goûts et d’une certaine diversité adoptent de plus en plus la bière artisanale. Celle-ci attire les fins connaisseurs et les curieux. La bière artisanale est produite par des brasseurs artisanaux. Elle est brassée selon des recettes traditionnelles très anciennes ou des procédés propres à certaines régions.

Ces brasseries artisanales se concentrent sur la qualité du breuvage et une certaine diversité des produits proposés avec l’ajout d’arômes divers. Les artisans brasseurs disposent de moyens réduits comparés aux géants industriels et ne peuvent donc produire en grande quantité. Toutefois, la bière artisanale est de plus en plus consommée et représente aujourd’hui environ 6 % du marché français de la bière. Un chiffre qui selon les spécialistes pourrait être multiplié par deux d’ici quelques années. Le phénomène n’est pas que français. En effet, il est remarqué aux États-Unis et dans d’autres pays d’Europe, à tel point que certains géants industriels s’y mettent également.

Cependant, il n’est pas évident que le marché de la bière industrielle soit un jour absorbé par celui de la bière artisanale.

La bière artisanale, un succès surprenant

Le secteur de la bière artisanale est en pleine croissance et le nombre d’artisans brasseurs ne cesse de grimper. Ce marché gagne doucement sa place sur un marché largement dominé par des grandes multinationales. Produite à base de méthodes très anciennes, la bière artisanale est tout ce dont vous avez besoin dans les moments de grande chaleur ou pour savourer l’instant.

Le marché de la bière artisanale en France

En 2007, on dénombrait tout au plus 200 brasseries artisanales en France. En 2017, 10 ans après, ce chiffre a été multiplié par 6, portant à un peu plus de 1100 le nombre de brasseries artisanales. Un énorme accroissement qui est dû à une consommation de bières artisanales de plus en plus grande. Et les perspectives d’avenir s’annoncent bonnes même si ces bières ne représentent à l’heure actuelle que 5 % du marché français.

Les procédés de fabrication

Une bonne bière artisanale est élaborée suivant une recette traditionnelle ou des procédés familiaux, régionaux ou nationaux. Elle s’adresse principalement aux connaisseurs et aux curieux désireux de savourer intensément une bière. Contrairement à la bière industrielle qui est produite en masse en jouant sur les ingrédients pour faire de la marge, la bière artisanale privilégie le goût en dosant parfaitement les différents ingrédients. Elle est donc légèrement plus chère, puisqu’elle est brassée avec passion, attention et toute la qualité nécessaire.

Elle est produite à partir de matières premières telles que : l’orge, le malt, l’avoine, le blé, le houblon… Avec le succès que la bière artisanale connaît et pour s’ouvrir à un public plus large, certaines innovations ont été apportées comme l’ajout de nouveaux arômes.

Des bières pour tous les goûts

Il existe une grande variété de bières artisanales avec une multitude de goûts. Faire un choix peut parfois s’avérer compliqué. Pour vous, nous avons dressé une petite liste de bières artisanales à consommer pour vous rafraîchir quand il fait chaud.

  • La bière ambrée: elle a des origines très anciennes. Sa couleur est le résultat d’un mélange de malt pur et de malt grillé. C’est une bière aux arômes particuliers : mélange de noisettes, de caramel et de réglisse.
  • La bière blonde : c’est le classique des bières. Elle est la plus vendue. La bière blonde artisanale est un parfait mélange le houblon, les épices, les fleurs et les arômes tels que les agrumes.
  • La bière brune: elle fait partie des bières les plus alcoolisées. Se rapprochant de la bière ambrée par sa couleur, elle est obtenue grâce à un mélange de malt grillé, de fruits rouges et d’arômes tels ceux du chocolat ou du café.

Pour vous désaltérer quand il fait chaud, pensez à la bière artisanale ! Plaisir garanti ! Beaucoup plus savoureuse que la bière industrielle, elle vous fera voyager.

Bière artisanale et bière industrielle : quelle est la différence ?

Le marché international de la bière est caractérisé par une forte concurrence entre les brasseries artisanales et les brasseries industrielles. S’il est vrai que les produits de ces deux industries ont les mêmes composantes de bases (eau, malt, houblon et levures), on note quand même certaines différences. Il est donc apparu nécessaire d’identifier ces traits de dissemblances pour offrir aux amoureux de ce breuvage la possibilité de faire un choix bien éclairé.

Standard de production contre recette traditionnelle

Si on choisit de façon aléatoire deux marques de bière (l’une artisanale et l’autre industrielle), on remarque aisément une différence au niveau de la qualité. Il est évident que l’une ou l’autre est produite suivant une recette précise. Néanmoins, la bière artisanale ne conserve pas les mêmes caractéristiques sur deux productions différentes. Ceci s’explique par le fait que les constituants entrant dans la préparation n’ont pas forcément les mêmes caractéristiques.

Par contre, la bière industrielle, quel que soit le contenant dans lequel elle est conservée, garde les mêmes caractéristiques (celles de la marque). Aussi, reconnaitrez-vous le même goût pour une bière en canette ou en bouteille produite par une même brasserie industrialisée.

Une meilleure visibilité en fonction du type de bière

Les deux catégories de bières ont réussi à s’octroyer une clientèle fidèle. Toutefois, pour ce qui est de la possibilité d’étendre leur marche de commercialisation, les chances ne sont pas équitables. Pour cause, les grandes industries de brasserie disposent d’équipements leur permettant d’effectuer la production d’un volume considérable de bière. Par contre, les micro-brasseries produisant les bières artisanales ne parviennent qu’à produire quelques hectolitres de bières après plus de 70 heures de travail par semaine. Elles n’existent donc pas en quantité suffisamment grande pour concurrencer leurs rivales industrielles.

De plus, ces dernières jouissent d’un avantage publicitaire que les breuvages artisanaux n’ont pas. Un consommateur a donc plus de chance de tomber sur un label industriel en visitant les restaurants, les bars ou les pubs. À l’opposé, les gens ne pourront trouver la bière artisanale que dans la localité où réside son producteur, ce qui en limite la visibilité.

Bière avec ou sans additifs

Les additifs font partie de ces composantes de la bière industrielle qui ne figurent presque pas dans la bière artisanale. La première étant soumise à un processus de pasteurisation et de filtrage, l’ajout de ces produits est nécessaire pour en assurer une bonne conservation. Pour ce qui est de la bière artisanale, les mousses sont le résultat de l’action des levures qui agissent dans le moût. Il faut ajouter également que les proportions des composantes employées pour la préparation des bières artisanales et industrielles ne sont pas les mêmes. Les principales différences se notent par rapport à :

  • La quantité de malt utilisée (l’usage du malt dans les brasseries industrialisées est moindre en comparaison avec les micro-brasseries) ;
  • Taux de levures ;
  • La quantité de houblon ajoutée (la production de la bière artisanale requiert quatre fois plus de houblon que pour la bière industrielle.).

Vous connaissez maintenant la différence entre une bière artisanale et une bière industrielle. À vous de choisir celle qui vous convient le mieux.