Bière artisanale et bière industrielle : quelle est la différence ?

Le marché international de la bière est caractérisé par une forte concurrence entre les brasseries artisanales et les brasseries industrielles. S’il est vrai que les produits de ces deux industries ont les mêmes composantes de bases (eau, malt, houblon et levures), on note quand même certaines différences. Il est donc apparu nécessaire d’identifier ces traits de dissemblances pour offrir aux amoureux de ce breuvage la possibilité de faire un choix bien éclairé.

Standard de production contre recette traditionnelle

Si on choisit de façon aléatoire deux marques de bière (l’une artisanale et l’autre industrielle), on remarque aisément une différence au niveau de la qualité. Il est évident que l’une ou l’autre est produite suivant une recette précise. Néanmoins, la bière artisanale ne conserve pas les mêmes caractéristiques sur deux productions différentes. Ceci s’explique par le fait que les constituants entrant dans la préparation n’ont pas forcément les mêmes caractéristiques.

Par contre, la bière industrielle, quel que soit le contenant dans lequel elle est conservée, garde les mêmes caractéristiques (celles de la marque). Aussi, reconnaitrez-vous le même goût pour une bière en canette ou en bouteille produite par une même brasserie industrialisée.

Une meilleure visibilité en fonction du type de bière

Les deux catégories de bières ont réussi à s’octroyer une clientèle fidèle. Toutefois, pour ce qui est de la possibilité d’étendre leur marche de commercialisation, les chances ne sont pas équitables. Pour cause, les grandes industries de brasserie disposent d’équipements leur permettant d’effectuer la production d’un volume considérable de bière. Par contre, les micro-brasseries produisant les bières artisanales ne parviennent qu’à produire quelques hectolitres de bières après plus de 70 heures de travail par semaine. Elles n’existent donc pas en quantité suffisamment grande pour concurrencer leurs rivales industrielles.

De plus, ces dernières jouissent d’un avantage publicitaire que les breuvages artisanaux n’ont pas. Un consommateur a donc plus de chance de tomber sur un label industriel en visitant les restaurants, les bars ou les pubs. À l’opposé, les gens ne pourront trouver la bière artisanale que dans la localité où réside son producteur, ce qui en limite la visibilité.

Bière avec ou sans additifs

Les additifs font partie de ces composantes de la bière industrielle qui ne figurent presque pas dans la bière artisanale. La première étant soumise à un processus de pasteurisation et de filtrage, l’ajout de ces produits est nécessaire pour en assurer une bonne conservation. Pour ce qui est de la bière artisanale, les mousses sont le résultat de l’action des levures qui agissent dans le moût. Il faut ajouter également que les proportions des composantes employées pour la préparation des bières artisanales et industrielles ne sont pas les mêmes. Les principales différences se notent par rapport à :

  • La quantité de malt utilisée (l’usage du malt dans les brasseries industrialisées est moindre en comparaison avec les micro-brasseries) ;
  • Taux de levures ;
  • La quantité de houblon ajoutée (la production de la bière artisanale requiert quatre fois plus de houblon que pour la bière industrielle.).

Vous connaissez maintenant la différence entre une bière artisanale et une bière industrielle. À vous de choisir celle qui vous convient le mieux.