Quelle différence entre le malt et le houblon ?

Malte et houblon sont tous deux, deux composantes intervenant dans la conception des bières. Nombreux sont ceux qui se perdent dès qu’il s’agit de différencier ces deux éléments. Quelle différence faire entre malt et houblon ? Retrouvez la réponse à cette préoccupation dans cet article. 

Le houblon : qu’est ce que c’est ? 

De son non scientifique Humulus lupulus, le houblon est une plante grimpante de la famille des lianes. Il intervient principalement dans la conception des bières où il joue plusieurs rôles. 

A lire en complément : Quel est le pourcentage d’eau dans la bière ?

C’est le houblon qui confère à la bière, son amertume. Le houblon apporte une amertume qui permet d’atténuer le goût sucré des céréales. Sans houblon, la bière ne serait qu’une boisson très sucrée.

Bien entendu, son rôle ne se limite pas qu’à rendre la bière amère. Il offre à la bière, ses parfums. Infusé, le houblon libère de la lupuline. Il s’agit d’une poudre jaune pleine d’huiles. Cette huile renferme à son tour plusieurs saveurs dont : le fruit de la passion, le litchi à la menthe, le pamplemousse, la paille, le citron et la noix de coco. Ces parfums dépendent intimement de la variété de houblon utilisé.

A lire en complément : Quelle quantité de levure pour bière ?

Enfin, s’il y a bien une raison pour laquelle le houblon s’est imposé dans la bière, c’est grâce à ses propriétés antiseptiques. En effet, la bière était autrefois aromatisée avec plein de plantes différentes. C’est cependant le houblon qui a su s’imposer et ceci notamment grâce au fait qu’il protège la bière des infections.

Le malt : qu’est que c’est ? 

D’abord, le malt est une céréale qui a subi un processus de maltage. Ce qui veut simplement dire que n’importe quelle céréale peut être du malt. Dans l’univers de la bière, la céréale la plus utilisée est l’orge. C’est pourquoi, lorsque l’on utilise le mot malt sans préciser de quelle céréale on parle, certains en déduisent qu’il s’agit très souvent de l’orge maltée.

Le Malt est donc une céréale ayant subi le maltage. Le maltage se déroule en plusieurs étapes à savoir : 

Le trempage

Il s’agit de la première étape qui consiste à faire tremper les céréales crues, afin qu’elles s’humidifient pour la prochaine étape.

La germination

Pendant cette étape, l’amidon contenu dans la céréale va être divisé en petits morceaux par des enzymes. Ces petits morceaux sont des molécules de glucose qui seront, consommées par le noyau de la céréale qui cherche à se développer. C’est ce même glucose qui sera recherché dans la bière.

Le touraillage

Au cours du touraillage, on fait chauffer longtemps et lentement les céréales pour stopper leur germination, ce qui rend inactifs les enzymes qui créent le glucose dont se nourrit la graine. Ce processus permet également d’assécher les céréales. 

On les fait ensuite griller sur une courte période pour leur donner le profil aromatique et la couleur souhaitée. Après cette étape, il y a le dégermage qui consiste à enlever les tiges vertes qui ont commencé à sortir du grain.

Il faut donc noter que si le malt est obtenu après un procédé sur une céréale adéquat, il n’en est pas de même que le houblon qui est une plante. Tous deux interviennent dans la fabrication de la bière.