Réaliser sa bière maison : les étapes de A à Z

Il est bien de s’acheter une bière bien fraiche pour rafraichir sa gorge. Mais, il est encore mieux de faire sa bière depuis la maison. Préparer sa bière soit même depuis la maison est chose très facile au point où vous n’en avez pas idée. Il suffit de disposer du bon matériel, des ingrédients appropriés, et maitriser la procédure.

Ingrédients nécessaires pour la préparation de la bière

Pour réussir une bière fait maison, il faut les ingrédients comme : l’eau, extrait de malt, houblon, levures. Après ceux-ci viennent maintenant les matériels à l’instar du matériel de brassage et bien d’autres.

A lire en complément : Anniversaire : pourquoi contacter un traiteur professionnel ?

Matériel de brassage, un dispositif incontournable pour réussir une bière fait maison

Le matériel de brassage est composé de sachets d’infusion, d’un bouchon percé, d’un barboteur, d’un fermenteur, des bouchons, des muselets et de la Poudre stérilisante. Après le dispositif de brassage, il faut encore d’autres matériels pour faire sa bière maison.

Autres Matériels entrant dans la préparation de la bière

Pour renforcer l’action du matériel, il faut ajouter ces quelques outils qui sont faciles à retrouver sur le marché. Il s’agit entre autres de :

Lire également : Les points essentiels pour ouvrir une brasserie

  • Cidre ;
  • Une casserole de 2 litres minimum ;
  • Un entonnoir ;
  • Thermomètre de cuisine, etc.

Les étapes à respecter pour réussir la préparation proprement dite de la bière

Une fois les matériels et ingrédients de préparation rassemblés, alors nous allons commencer par la préparation. La première étape de préparation d’une bière est le brassage.

Le brassage

Le brassage encore appelé la préparation du moût consiste à dissoudre une importante quantité de malt dans de l’eau chaude avec de la méthodologie. Ainsi, on observe le déploiement des mesures physiques et biochimiques.

La tâche du brassage est de veiller à ce que la composition du moût soit en conformité avec la reproduction de la levure. De même, cela doit permettre une fermentation dans les normes sur la base d’une rationalité bon marché. Cette étape fait intervenir le PH et les enzymes.

Ensuite, le brassage prend en compte aussi l’infusion du houblon dans le moût qui est recueilli à l’aide d’un sachet de thé.

Le refroidissement du moût

Après le brassage, il faut passer au refroidissement du moût. Cela se fait à l’aide d’un récipient rempli d’eau froide dans lequel il faut placer la casserole. Cette étape doit être appliquée avec minutie pour éviter tout risque d’infection de la bière.

La stérilisation

Il faut par la suite stériliser le matériel de brassage à utiliser pour faire le mélange d’eau et de la poudre stérilisante.

L’ensemencement et la fermentation

Une fois que le moût est au feu, il faut être attentif et chronométrer la cuisson. Entre les températures environnant 2O-25 °C, procédez immédiatement au mélange de la levure dans une bonbonne sur laquelle on place le bouchon percé.

Remplissez ensuite le barboteur aux deux tiers d’eau préalablement stérilisée avant de l’enfoncer sur le bouchon percé.

La fermentation primaire et secondaire

La fermentation est subdivisée en deux étapes, celle primaire et la secondaire.

La fermentation primaire se déroule sur 7 jours  dans un endroit peu lumineux. Elle a lieu à une température constante comprise entre 18 et 20 °C.

La fermentation secondaire, elle de son côté, s’achève au bout de 3 semaines. À raison de laisser la bouteille au bout de 2 semaines sous une température ambiante puis dans le réfrigérateur pendant 1 semaine.

La mise en bouteille

L’étape de la mise en bouteille n’est rien d’autre que le transfert du mélange dans des bouteilles en verre. Cependant, il faut au préalable verser une petite quantité de sirop de sucre porté à ébullition avec de l’eau dans ces bouteilles en verre.

De là va se produire le phénomène de carbonatation où l’on assiste à une formation des bulles dans la bière.

La refermentation

La refermentation comme son nom l’indique est une fermentation qui se fait à nouveau. En effet, après la mise en bouteille de la bière, il faut laisser cette dernière se refermer à nouveau. Elle consiste à laisser les bouteilles pendant 2 semaines dans un endroit tempéré et à température stable.

La maturation

Pour avoir une bonne qualité et un bon gout de bière fait maison, il faut laisser cette dernière mature encore un peu de temps. Cette maturation supplémentaire peut prendre deux semaines au minimum.

L’étiquetage

L’étiquetage est l’action de déposer sur un produit une étiquette d’information. Cette dernière mentionne le prix, la taille, les contre-indications, les produits entrant dans sa préparation, etc.  C’est aussi le moment de donner un joli nom à la bière.

La dégustation

Votre bière fait maison est enfin prête à être consommée. Mais, il faut d’abord passer à la dégustation pour voir s’il y a des aspects à rectifier rapidement. Notons que cette préparation de bière maison a pris une durée de deux mois. Pour plus de détails, consultez : https://www.happybeertime.com/blog/2022/09/25/idees-cadeaux-les-fans-biere/.

Une bière fait maison est bien possible et peut être d’une grande réussite. Cela, à la seule condition que l’on dispose des ingrédients et des matériels de préparations adaptés. Mais, il faut également avoir de la patience et être vraiment déterminé. De la patience et de la détermination, parce qu’il ne faut en aucun cas bruler les étapes de la préparation.

Il faut suivre les étapes de préparations de A à Z pour avoir les résultats escomptés, une bonne qualité de bière fait maison. Autrement, vous ne pourrez pas vous aventurer dans la préparation de la bière fait maison. En effet, cette préparation demande du temps, deux mois jour pour jour pour le respect des étapes de A à Z. Elle demande aussi beaucoup d’efforts physiques.

La bière fait maison comparée à la bière fabriquée dans les industries, il n’y a pas de différence. Cependant, il y a réellement des avantages à consommer la bière fait maison. Ces avantages s’accentuent beaucoup plus sur l’hygiène lors de la préparation et sur la santé. Avec la bière faite à la maison, on a au moins l’idée des conditions dans lesquelles elle a été réalisée.